Travail de recherche: le chocolat « anti dépresseur »

The summary of my research work on the subject:  » Chocolate, considered as an anti-depression food : real physiological impact or a psychological effect? :

Historically, chocolate is considered by a very large majority of us as a food that brings pleasure and comfort: each year, the French population consume more than 34,000 tons of chocolate.

But are consumers really aware of the distinction between the physiological and psychological effects of chocolate?

Some eat it to fight depressive states or to cope with stress. However, what happens in our body when we consume chocolate? What are the effects on our mood? Can it be considered as an « anti-depression » food?

To answer this problem, it’s important to analyse the physiological impact of chocolate on the body and to look at its psychological effect and its influence on our behaviour.

In fact, we can say that chocolate has no real physiological impact because of its poor concentration of chemical substances that characterize an anti-depressive food: this is only a popular myth.

However, we can say that chocolate does have a psychological effect: when it is consumed, its aroma brings to the surface memories that provoke in us significant emotions and therefore affect our mood.

Le résumé de mon travail de recherche sur le sujet: « Le chocolat, aliment anti-déprime: un réel impact physiologique ou un effet psychologique? »:

Historiquement, le chocolat est considéré par une très grande majorité d’entre nous comme un aliment qui apporte du plaisir et du confort: chaque année, la population française consomme plus de 34 000 tonnes de chocolat.
Mais les consommateurs sont-ils vraiment conscients de la distinction entre les effets physiologiques et psychologiques du chocolat?
Certains le mangent pour combattre des états dépressifs ou pour faire face au stress. Cependant, que se passe-t-il dans notre corps lorsque nous consommons du chocolat? Quels sont les effets sur notre humeur? Peut-il être considéré comme un aliment « anti-dépression »?
Pour répondre à ce problème, il est important d’analyser l’impact physiologique du chocolat sur le corps et d’examiner son effet psychologique et son influence sur notre comportement.
En effet, on peut dire que le chocolat n’a pas de réel impact physiologique du fait de sa faible concentration en substances chimiques qui caractérisent un aliment anti-dépressif: ce n’est qu’un mythe populaire.
Cependant, on peut dire que le chocolat a un effet psychologique: lorsqu’il est consommé, son arôme porte à la surface des souvenirs qui provoquent chez nous des émotions significatives et affectent donc notre humeur.

Pour en savoir plus:

TR-chocolat-anti-deprime-kenza-bennis-vpdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s