Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Dans le cas des MICI les conseils en terme d’alimentation et les mesures hygiéno-diététiques à suivre sont différentes selon les états/périodes.

En cas de poussées sévère et complications tel que de douleurs abdominales ou de diarrhées il est conseillé de passer à un régime pauvre en résidus afin d’apporter le moins de résidus intestinaux possibles. Dans ce régime les résidus à proscrire sont :

  • Les fibres d’origine animale de par leurs fibres constituées de collagène et de protéines fibreuses très présentes dans les viandes.
  • Les fibres d’origine végétales (soluble et insoluble) retrouvés dans les fruits, légumes et les produits céréaliers.
  • Le lactose qui peut être mal digéré par les personnes intolérantes au lactose irritant ainsi la muqueuse. Il peut également se transformer en acide lactique une fois dans le côlon et ainsi favoriser le développement d’une flore entrainant un appel d’eau qui sera responsable de diarrhée. Les apports en lait et produits laitiers seront ainsi adaptés en fonction de la tolérance du patient.
  • L’amidon résistant regroupant les amidons crus et encapsulés qui sont retrouvés surtout dans les légumes secs.
  • Les résidus glucidiques tel que l’inuline (présente dans l’artichaut et les topinambours), le raffinose (contenu dans les légumes secs, le chou et les asperges), le verbascose (présent dans les légumes secs) sont à supprimer de l’alimentation du patient.
  • Les produits light qui contiennent des FOS (fructo-oligo-saccharides) et des polyols (maltitol, sorbitol, xylitol) sont à éviter de par leurs effets laxatifs sur l’organisme.

Globalement, le régime pauvre en résidus, et plus particulièrement le strict, supprime de l’alimentation du patient les aliments ayant pour effet d’accélérer le transit et d’augmenter le volume des selles.

D’autre part lorsque l’on arrive en périodes dites de rémission et que les selles reviennent à la normal, il faut alors étendre le régime pauvre en résidus en réintroduisant progressivement les résidus supprimés.

Il est alors conseillé, à ce moment-là, d’adopter un régime équilibré dans le but d’assurer les apports nutritifs nécessaire, en évitant les repas trop copieux au profit de plusieurs collations répartis dans la journée. Afin de réintroduire les fibres progressivement, il est conseillé d’éplucher les légumes et fruits avant leur consommation ou encore de favoriser les fruits et légumes cuits afin de ramollir les fibres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s